Hakim M
04/03/2019 11:54

Algérie : Volte-face de Saïd Bouhadja en pleine conférence (VIDÉO)

Alors qu'il venait déposer son dossier au Conseil constitutionnel pour la candidature à la prochaine élection présidentielle du 18 avril, Saïd Bouhadja qui s'exprimait devant la presse, a fait volte-face et a annoncé son retrait après avoir reçu un message de la part de l'un de ses accompagnateurs.

Alors qu'il avait rassemblé 74 000 signatures en deux jours pour sa candidature pour l'élection, Saïd Bouhadja était le dernier candidat à avoir déposé son dossier au Conseil constitutionnel.

À sa sortie, Bouhadja faisait des déclarations à la presse en affirmant notamment qu'il avait « une grande envie de déposer [sa] candidature à cause des appels de plusieurs citoyens ». Mais en pleine conférence, une personne est venue lui murmurer quelques mots à l'oreille. Après cela, le candidat a changé de discours et a annoncé son retrait des élections.

« Je ne suis pas candidat », déclare-t-il devant une présence étonnée et stupéfaite. Bouhadja a aussitôt quitté la salle, sans donner d'explications ou de raisons à son retrait. Cependant, d'après les sources d'Observ'Algérie, cette résignation aurait pour cause la confirmation de candidature du président sortant Abdelaziz Bouteflika, auquel Saïd Bouhadja était le substitut pour reprendre le projet de continuité prôné par le gouvernement actuel.

Rappelons que l’ancien président de l’Assemblée populaire nationale a été démis de ses fonctions par une majorité parlementaire.

Une journée surprenante

La journée d'hier avait enregistré un autre coup de théâtre, lorsque Rachid Nekkaz s'est fait remplacer par un autre Rachid Nekkaz, qui avait déclaré être le candidat officiel à la présidentielle ; alors que le « vrai Nekkaz » en serait le directeur de campagne.

Par ailleurs, vingt candidats avaient déposé leurs dossiers complets de candidature auprès du Conseil constitutionnel. Parmi eux: Ali Zeghdoud, Ali Fawzi Rebaine, Loth Bounatiro, Abdelhakim Hamadi, Abdelaziz Belaid, Adoul Mahfoud, Abdelkader Bengrina, Ali Ghediri, Rachid Nekkaz ainsi que le président sortant Abdelaziz Bouteflika.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Pour leur part, Ali Benflis et Abderrazak Makri avaient renoncé à se présenter alors que Ghani Mahdi avait été mis hors course pour « dossier incomplet ».

C'était sur ObservAlgérie : Saïd Bouhadja, candidat substitut pour la « continuité » ?

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus