Nouveau dérapage raciste à l'ENTV : Le Directeur de l'information limogé

Le Directeur de l’information de la télévision nationale, Youcef Sahraoui a été démis de ses fonctions. Son court passage dans ce poste a été marqué par de graves dérapages racistes et régionalistes.

Selon certaines sources, une vidéo dans la laquelle un citoyen islamiste radical a tenu un discours raciste et régionaliste envers les Algériens qui manifestent à Oran, est la raison du limogeage de Youcef Sahraoui. Cette vidéo de propagande diffusée au JT de l’ENTV a fait le buzz sur les réseaux sociaux, provoquant l’indignation générale.

Youcef Sahraoui, qui a été nommé au poste de Directeur de l'information en avril dernier, a été remplacé par le rédacteur en chef du groupe médiatique, Lamine Boufenaya. Selon toujours les mêmes sources, plusieurs autres « têtes », ayant un lien avec ses dérapages vont encore tomber dans les prochains jours.

À noter que l’ENTV s’est distinguée, depuis son lancement, par un traitement de l’information des plus impartiale. Elle s’est illustrée, ces derniers mois, par un traitement de l’information inédit. La chaîne publique a donné libre cours aux commentaires racistes, régionalistes et appelant à la haine et à la division.

Le racisme est un délit...

Les journalistes et animateurs de l’ENTV ouvrent leurs antennes à des individus très controversés. Ainsi, avant ce salafiste qui appelle les « autochtones d’Oran » à faire barrage contre les « non-autochtones », l’ENTV ne s’est pas gênée pour tendre le micro à des racistes et régionalistes. Au mois de septembre dernier, un individu avait qualifié les citoyens qui rejettent les élections de « Zouaves ». Un terme insultant qui prête à beaucoup d’amalgames racistes et régionalistes.

4 Commentaires

  1. A monsieur Arezki I, qui a rédigé cet article, la phrase  » À noter que l’ENTV s’est distinguée, depuis son lancement, par un traitement de l’information des plus impartiale.  » Le mot impartial veut dire qui est sans parti pris et ne manifeste aucun parti pris. Alors, que dans cet article vous avez voulu dire que l’ENTV a pris et prend fait et cause pour le pouvoir du fait accompli et la mafia du pouvoir d’Alger. Par conséquent, il aurait été plus juste d’écrire que le traitement de l’information des plus partial. En outre, impartial ne prend pas de e à la fin. Quant à l’information en générale en Algérie, elle est conditionnée par le régime et le système. Quand un état major est dirigé par une personne dans le niveau de scolarité ne dépasse pas la quatrième année élémentaire avec une éducation qui laisse à désirer alors, dans le pays de la médiocrité, il ne faut plus s’étonner de voir de pareil agissement ! Heureusement qu’il y a un peuple Algérien éveillé et éduqué, qui a dépassé ce pouvoir par des années lumières!