Personnalité : Abdelmadjid Tebboune

Abdelmadjid Tebboune est le président de l’Algérie, depuis l’élection présidentielle controversée du 12 décembre 2019. Diplômé de l’ENA d’Alger, il a occupé plusieurs postes de responsabilités dans les institutions de l’Etat, avant d’atteindre le palais d’El Mouradia.

Le chef de l’Etat algérien est né en 1945 à Nâama, dans l’ouest de l’Algérie. De 1975 à 1983, il est secrétaire général dans quatre wilayas, à savoir Djelfa, Adrar, Blida et M’sila, avant une promotion au poste de wali qui le conduira de 1983 à 1991 à Adrar, Tiaret et Tizi Ouzou.

En juin 1991, il sera nommé ministre délégué aux collectivités locales dans le gouvernement de Sid-Ahmed Ghozali. Il quittera le gouvernement en 1992 et sera rappelé en 1999 par le président Abdelaziz Bouteflika pour occuper le poste de ministre de la communication et de la culture de Ahmed Benbitour. Mais rapidement, il sera nommé de nouveau ministre délégué aux collectivités locales.

Dans le gouvernement de Ali Benflis, il sera ministre de l’habitat jusqu’en 2002 pour qu’il disparaisse de la scène jusqu’en 2012 quand il sera rappelé au même poste jusqu’en 2017 dans différents gouvernements de Abdelmalek Sellal. Cette année là, Abdelmadjid Tebboune sera nommé Premier ministre mais ne restera à ce poste que trois mois, durant lesquels il aura des soucis publics avec le président du FCE, Ali Haddad, et le frère du président Saïd Bouteflika.

Depuis, Abdelmadjid Tebboune s’effacera jusqu’au lancement de la campagne pour la présidentielle du 12 décembre 2019 qui le plébiscitera avec un taux d’abstention record. L’ex-chef de l’état-major de l’Armée algérienne, feu Ahmed Gaïd Salah est pour beaucoup dans son accession au palais d’El Mouradia.

Page 1 de 45 1 2 45
Publicité

Heureux de vous revoir

Connectez-vous au compte

Créer un nouveau compte

Remplissez le formulaire pour vous inscrire

Récupérez votre mot de passe

Entrez les détails pour réinitialiser le mot de passe