Personnalité : Ahmed Mazouz

Ahmed Mazouz est un homme d’affaires algérien. Il se trouve actuellement à la prison d’El Harrach dans des affaires de corruption et de financement occulte de la campagne électorale de l’ex-président Abdelaziz Bouteflika. Originaire de Lakhdaria, dans la wilaya de Bouira, en Kabylie, il a fait fortune dans plusieurs secteurs d’activité.

Il faut dire que Ahmed Mazouz est poursuivi pour plusieurs chefs d’accusation en Algérie. L’Agence officielle APS cite au moins une dizaine d’accusations aussi graves les unes que les autres. Il s’agit entre autres de crimes liés au blanchiment d’argent, transfert de biens obtenus par des faits de corruption, dilapidation et utilisation de fonds de banques, incitation d’agents publics à exploiter leur influence pour bénéficier d’indus privilèges, financement clandestin des partis politiques, bénéfice du pouvoir et de l’influence des agents de l’Etat.

Lors de son procès à l’issue duquel il a été condamné à sept années de prison, Ahmed Mazouz a été lié à plusieurs anciens hauts responsables de l’Etat de l’époque du président déchu Abdelaziz Bouteflika. Une forte relation le liait par exemple à Abdelmalek Sellal dont il nommera le fils Fares comme actionnaire dans l’une de ses entreprises. Ahmed Ouyahia est aussi cité dans les faits de corruption dont il est accusé, au même titre que d’autres oligarques, comme Ali Haddad et les frères Kouninef, ainsi que le frère de l’ex-président, Saïd Bouteflika.

Lors de son procès, Ahmed Mazouz a d’ailleurs avoué avoir remis 39 milliards de centimes à Ali Haddad, alors président du Forum des chefs d’entreprises (FCE). Et ce, pour participer au financement de la campagne de Abdelaziz Bouteflika pour un cinquième mandat.

Page 1 de 2 1 2
Publicité

Heureux de vous revoir

Connectez-vous au compte

Créer un nouveau compte

Remplissez le formulaire pour vous inscrire

Récupérez votre mot de passe

Entrez les détails pour réinitialiser le mot de passe