Personnalité : Belaïd Mohand Oussaïd

Mohand Oussaïd Belaïd est un homme politique algérien. Il a créé le Parti de la liberté et de la justice (PLJ) en 2012, mais il en démissionnera en décembre 2019 pour occuper le poste de ministre conseiller de la communication, porte-parole officiel de la présidence de la République.

Mohand Oussaïd Belaïd est né en janvier 1947 en Tunisie. Il est originaire du village de Bouadnane, dans la wilaya de Tizi Ouzou, en Kabylie. Le même village que celui l’ancien Premier ministre emprisonné Ahmed Ouyahia. Il a une licence en droit public international, mais rejoindra la presse arabophone dès 1965.

Il gravira très vite les échelons qui le conduiront aux postes de directeur du quotidien Echaâb et de l’APS. Avant qu’il ne passe aux postes politiques et diplomatiques, notamment à Bahreïn, en Arabie saoudite et à Alger. Et ce, jusqu’au jour il sera désigné en 2012 ministre de la communication dans le gouvernement de Abdelmalek Sellal. Entre temps, il avait tenté une aventure partisane avec Ahmed Taleb El Ibrahimi et son parti Wafa dont il était secrétaire général.

Annoncé en 2009, son parti, le PLJ, ne sera agréé qu’en 2012. Mais Mohand Oussaïd Belaïd restera en marge de l’actualité politique en Algérie, notamment pour avoir soutenu la politique du chef de l’Etat de l’époque Abdelaziz Bouteflika. En décembre 2019, il démissionnera de son parti et acceptera sa nomination par Abdelmadjid Tebboune comme ministre conseiller de la communication, porte-parole officiel de la présidence de la République.

Page 1 de 2 1 2
Publicité

Heureux de vous revoir

Connectez-vous au compte

Créer un nouveau compte

Remplissez le formulaire pour vous inscrire

Récupérez votre mot de passe

Entrez les détails pour réinitialiser le mot de passe