L'Algérie succède au Venezuela à la tête de l'OPEP

L'Algérie a pris jeudi à Vienne (Autriche) la présidence tournante de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP). Cette fonction sera toutefois effective pour l’Algérie à compter du 1 janvier 2020.

L'Algérie succède à ce poste au Venezuela, a indiqué le ministère de l'Energie et des Mines, jeudi 5 décembre. À ce titre, la cérémonie d’installation a eu lieu en présence du Secrétaire général de l’OPEP, Mohamed Barkindo. Cela, avant le début des travaux de la 17ème réunion ministérielle du Comité conjoint de suivi de l’accord Opep-non Opep.

Le ministre de l’Energie Mohamed Arkab a déclaré que « l'Algérie s'honore d'assurer la présidence des réunions de l'Opep en 2020 », en souhaitant aussi que cette année « sera pleine de réalisations dans l'intérêt des pays membres ». M. Arkab a également rappelé que « ce sommet est le couronnement de plusieurs réunions de l’OPEP tenues à Alger et en Iran. Des réunions qui ont été marquées par un grand succès ».

L'Algérie rappelle l'accord d'Alger de coopération Opep-non Opep

A ce titre, il rappelle « l'accord historique d'Alger du 28 septembre 2016 qui a instauré les fondements de la proclamation de la coopération Opep -non Opep. Cet accord adopté par 25 pays producteurs a démontré la capacité collective de l'Opep à travailler avec flexibilité et bonne gouvernance, donnant au marché du pétrole une vision claire et transparente, notamment concernant le niveau mensuel de l'offre des 25 pays signataires ».

Mohamed Arkab a rappelé que « l'Algérie n'a eu de cesse d'œuvrer au rapprochement des vues entre les pays frères et amis (...), après la nationalisation des hydrocarbures, au début des années 70. Elle avait alors accueilli le premier sommet des Souverains et Chefs d'Etats membres de l'Opep, en 1975, qui avait été sanctionné par sa première déclaration officielle », dit-il.

Des efforts au profit des pays producteurs et consommateurs de pétrole

En outre, le ministre de l’Energie a souligné que « l'Algérie poursuivra ses efforts au profit des producteurs, des consommateurs et de l'industrie pétrolière en vue de réaliser l'équilibre du marché international ».

« Nous œuvrerons de concert avec les pays membres et non membres de l’Opep pour trouver les voies et moyens à même de poursuivre notre coopération et préserver les fondements de dialogue continu entre les pays de l'Opep et non Opep et les pays producteurs et consommateurs », a encore dit le ministre.

Lire aussi : Crise de Sonatrach : L'Algérie remet les clés de son pétrole aux étrangers ?

Dans :