Pica Ouazi
16/11/2019 14:33

Algérie : Arrestations massives d'activistes à Oran

Plus de 60 militants et activistes ont été interpellés, ce samedi 16 novembre à Oran. La police est intervenue pour quadriller la place du 1er novembre, où un rassemblement de soutien à l’élection présidentielle du 12 décembre ainsi qu’au général-major Ahmed Gaïd Salah a été organisé, selon des témoins se trouvant sur place.

Selon ces témoins, les arrestations ont visé les figures connues pour leur activisme au niveau de la ville d’Oran. Ces derniers ont organisé un contre rassemblement pour rejeter les élections présidentielles. Ils ont été violemment réprimés et arrêtés par les services de sécurités.

La place du 1er novembre à Oran a été quadrillée et interdite à la circulation et au passage des piétons qui ne participent pas au rassemblement de soutien aux autorités. Il révèle qu’un climat de peur s’est installé sur place et qu’il est même très risqué de prendre des photos ou des vidéos de la manifestation qui se déroule sur place, a-t-on également appris.

Il faut rappeler que le même scénario s’est produit à Annaba et Constantine la semaine passée. Plusieurs militants ont été arrêtés dans ces deux villes pour avoir voulu « perturber » les manifestations de soutien aux élections. Les militants ont été relâchés en fin de journée après la fin des manifestations de soutien.

Ainsi, comme prévu la compagne électorale s’annonce sous haute tension en vue du rejet de la rue de ces échéances et la volonté du pouvoir d’opérer un passage en force. Il faut aussi souligner que les candidats aux élections ont connu des fortunes diverses lors de leurs premières sorties précampagne. Ali Benflis et Abdelkader Bengrina ont vérifié à leurs dépens cette tension. Ils ont été chassés respectivement à Alger et Tindouf par des populations en colère.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Laisser un commentaire

Voir les commentaires

  • En arrêtant les activistes, le pouvoir s’enfonce et démontre que le peuple n’est pas libre et la seule chose qu’il sait faire c’est de le réprimer! Je crains que la seule façon de faire dégager cette mafia, c’est que des militaires d’honneurs les arrêtent et rendent le pouvoir au peuple!

    Annuler votre réaction

    Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus