Algérie. Manifestations contre le cinquième mandat : première réaction officielle

23/02/2019 14:07

Le coordinateur de l’instance dirigeante du Front de libération nationale (FLN), Mouad Bouchareb, s'est exprimé ce samedi 23 février sur les manifestations pacifiques organisées, hier vendredi, aux quatre coins du pays, notamment dans les grandes villes.

Dans un discours prononcé en marge de la réunion des militants du FLN à Oran, Mouad Bouchareb a indiqué que les Algériens qui ont marché vendredi dans les grandes villes du pays pour dire non au cinquième mandat du Président Abdelaziz Bouteflika « veulent allumer la fitna ».

« Des gens veulent allumer la fitna », a-t-il déclaré. « Toutefois, cette mèche qu’ils veulent allumer est arrosée avec du sang des chouhada. Et le sang des chouhada ne prend pas feu », a-t-il ajouté. Par ailleurs, le président de l’Assemblée populaire nationale (APN) a assuré que « les militants du FLN sont prêts à mourir de faim pour leur pays. »

De son côté, le président du parti Tadjamou Amel Al-Djazaïr (TAJ), Amar Ghoul, a affirmé que les manifestations « étaient légitimes ». « En tant que politiciens, nous devons écouter ces demandes, les appels des citoyens exigeant de profondes réformes sont légitimes ».

Lire également : Arrestation de 41 manifestants contre le cinquième mandat

Laisser un commentaire