OBS Algérie
09/02/2018 13:02

Des députés réclament la tête de Naïma Salhi (vidéo)

La polémique suscitée par les propos haineux de la députée Naïma Salhi, d'obédience islamiste, continue d'enfler. Il y a quelques jours, la députée controversée s'en était prise violemment à la langue Tamazight dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux.

Après le député de la wilaya de Béjaïa Khaled Tazaghart, et le chanteur Mohamed Allaoua qui avaient tous deux ouvert le feu sur la députée controversée, plusieurs élus de l'Assemblée populaire nationale (APN) ont réclamé la prise de mesures conservatoires à l'encontre de Naïma Salhi.

Plusieurs députés à l'image de Khaled Tazaghart (Front El Moustakbel) et Baba Ali (RND) ont ainsi demandé la démission de Naïma Salhi de son poste au sein de l'APN, estimant que suite à ses dernières déclarations, cette dernière « ne peut pas siéger dans une assemblée représentant l'Algérie avec ses différentes cultures ».

D'autres députés, qui ont estimé que les propos de Naïma Salhi étaient « racistes » et favorisaient les tensions entre les différents composants du peuple algérien, pensent en revanche que les déclarations de la députée sont une liberté personnelle.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Pour rappel, Naïma Salhi avait qualifié Tamazight de « langue morte » dans une vidéo postée il y a quelques jours sur les réseaux sociaux. La députée avait même relaté avoir menacé sa fille de mort « si elle prononce un seul mot en Kabyle ».

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus