OBS Algérie
10/03/2018 16:59

La fille de mère algérienne de l'émir de Dubaï suscite un scandale (vidéo)

Une femme âgée de 33 ans, se présentant comme la fille de l'émir de Dubaï Cheikh Mohamed Ben Rachid Al-Maktoum, et d'une épouse algérienne de celui-ci, a révélé avoir été emprisonnée secrètement pendant plusieurs années à Dubaï pour s'être « rebellée ».

« Mon nom est Latifa Al-Maktoum, je suis née le 05 décembre 1985, ma mère est Houria Ahmed Laâmara, originaire d'Algérie, et mon père est le premier ministre des Émirats Arabes Unis et gouverneur de Dubaï, Mohamed Ben Rachid Al-Maktoum (...) il a trois filles prénommées Latifa, et je suis la deuxième » a indiqué la concernée dans une vidéo relayée par le journal britannique Daily Mail.

La fille présumée de l'émir de Dubaï indique entre autres qu'elle a été emprisonnée secrètement pendant 3 ans suite à une tentative avortée de quitter son pays. « J'ai été emprisonnée en tout pendant 3 ans et 4 mois, de juin 2002 jusqu'en octobre 2005 » a-t-elle dit, ajoutant qu'elle a également été emmenée dans un hôpital et droguée pour mettre fin à sa « rébellion ».

La femme, qui a enregistré la vidéo dans une pièce fermée, indique que « c'est peut-être la dernière vidéo que je fais » tout en expliquant qu'elle s'apprête à fuir clandestinement son pays. Concernant les raisons de son choix, elle indique qu'elle « n'a pas la liberté de vivre » comme elle le souhaite.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Par ailleurs, le Daily Mail indique que la fille présumée de l'émir de Dubaï serait parvenue à fuir son pays avec l'aide d'un ancien espion français. Elle serait actuellement à bord d'un yacht au large des côtes Sud de l'Inde et aurait pris attache avec un avocat américain pour demander l'asile politique aux États-Unis, a indiqué le même média.

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus