OBS Algérie
02/07/2017 20:09

VIDÉO. Quand Ali Belhadj salue l'assassinat de Boudiaf

L'ancien numéro deux du FIS (Front islamique du salut) dissous, Ali Belhadj, a créé la polémique avec une vidéo postée hier samedi sur les réseaux sociaux, et dans laquelle il a salué l'assassinat de l'ancien président de la république Mohamed Boudiaf, assassiné en direct à la télévision un certain 29 juin 1992.

En effet, l'ancien numéro deux du FIS dissous fait encore parler de lui après la diffusion sur les réseaux sociaux d'une vidéo dans laquelle il ne fait rien de moins que saluer l'assassinat de l'ancien président Mohamed Boudiaf. « À l'époque de Boudiaf, vous le savez tous, il y avait environ 17 000 algériens jetés dans le Sahara » commence par dire Ali Belhadj, qui apparaît entouré de plusieurs personnes, vraisemblablement à l'intérieur d'une mosquée. « Qui aurait pu deviner que quelqu'un sortirait de derrière un rideau pour le tuer ? et un de ses gardes du corps en plus ! » martèle l'ancien leader du FIS, qui cite ensuite un verset du Coran pour apparenter l'assassinat de Boudiaf à une punition divine.

« Ne regardez pas seulement Kadhafi ou les autres, regardez aussi Boudiaf » continue Ali Belhadj qui met ainsi l'ancien président au même pied d'égalité avec le colonel libyen renversé et tué en 2011, et qui appelle les fidèles l'entourant à prendre l'exemple de l'assassinat de Boudiaf comme un exemple de punition divine.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

« Quand le Front islamique du salut a réussi, ils ont voulu effacer la légitimité populaire avec la légitimité révolutionnaire » déclare encore Ali Belhadj en référence à l'arrêt du processus électoral et au retour de Boudiaf en Algérie en janvier 1992. « Mais dieu tout puissant l'a puni » conclut Ali Belhadj qui estime que Mohamed Boudiaf « a eu ce qu'il méritait en ce bas monde ».

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus