Présidentielle algérienne : Début de vote sous haute tension en France

Les Algériens de France se sont rassemblés ce samedi devant les bureaux de vote pour dénoncer l’organisation de ces élections. Des affiches qui dénoncent le scrutin ont été collées sur la façade du consulat d’Algérie à Paris.

Les différents consulats algériens ont été pris d’assaut par des activistes avec des slogans hostiles au système. Ils ont été nombreux avec des pancartes rejetant les élections. Les manifestants ont voulu « empêcher » ce scrutin qu’ils qualifient d’ « élections de la honte » .

Ainsi, comme attendu la tension prend de plus en plus d’ampleur aux alentours des bureaux de vote où la police française est présente en grand nombre. Dès le matin certains incidents ont éclaté entre les organisateurs qui ont aussi fait appel aux vigiles. Deux militants ont été agressés physiquement par ces derniers. L’un d’eux Said Aknin en l’occurrence a été roué de coups. Il a été laissé sur place après avoir été lynché.

À Lyon l’équipe de la télévisons nationale a été prise à partie par les manifestants. Les journalistes, venus couvrir l’événement se sont retirés à l’intérieur du consulat pour se protéger.

Il faut signaler que des appels ont été lancés par les différentes organisations de la diaspora algérienne pour se rassembler devant les lieux de vote et manifester leur rejet de cette échéance.

Les Algériens établis en Europe manifestent depuis le début de cette révolte pour revendiquer un changement radical du système algérien. Il faut signaler que jusqu’à présent toutes les actions se sont déroulées dans le calme.

Lire aussi France : Des Algériens perturbent une conférence de Total à Strasbourg

1 COMMENTAIRE