Aylan Afir
25/09/2019 17:27

Algérie : Un émigré algérien lourdement condamné pour trafic de drogue

Algérie - Les services de sécurité ont réussi cette semaine à mettre fin à l'activité criminelle d'un Franco-algérien spécialisé dans le trafic de comprimés psychotropes. Il ramenait les boites de comprimés dans ses bagages et il les écoulaient à l'est d'Alger, avec la complicité de certains de ses proches, selon le site arabophone Echorouk.

Selon la même source, le mis en cause a été appréhendé par la police des frontières à l'aéroport international d'Alger. En provenance de France où il réside, le trafiquant avait dans ses bagages seize boites de psychotropes de marque « Septax ». Les boites en question ont été dissimulées entre les vêtements du mis en cause.

Tout a commencé avec des renseignements faisant part depuis quelque temps de l'existence de mouvements suspects entre l'Algérie et la France. L'on parlait d'un émigré, ayant la double nationalité, qui faisait la navette entre Alger et Paris pour s'approvisionner en quantités de comprimés dont la commercialisation est réglementée. Selon la même source, il comptait sur des proches pour l'aider à faire passer ces produits interdits.

Un Franco-algérien « importateur » de psychotropes

Sur la base de ces renseignements, les services de sécurité, en collaboration avec les éléments des douanes, avaient tendu une souricière à l'individu, qu'ils ont arrêté avec un accompagnateur Amine A. Les éléments de la police ont trouvé les seize boites de « Septax » et les investigations ont permis l'arrestation d'une troisième personne.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Ensuite, les policiers ont présenté les trois trafiquants présumés devant le procureur pour « possession de substances psychotropes en vue de les commercialiser » et « possession pour consommation personnelle ». Comme c'est un flagrant délit, son procès a eu lieu rapidement. Le Franco-algérien a d'abord nié les faits de trafic, affirmant devant le juge qu'il en consommait à des fins médicales. Mais le témoignage de ses complices et clients a tout révélé sur son activité commerciale illégale. À l'issue du procès, il écope de cinq ans de prison ferme, au même titre que ses deux complices.

Lire aussi : Tunisie : deux Algériens arrêtés en possession d’une quantité de psychotropes

Laisser un commentaire

Voir les commentaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus