khaled Bel @ObservAlgerie
15/08/2017 13:59

Urine des chameaux : des algériens se bousculent pour l'acheter à 400 DA le litre

Après la clinique de la Ruqia et le présumé remède miraculeux du diabète, l'urine des chameaux est la nouvelle tendance qui affole des malades algériens désespérés et endoctrinés par des médias de masse wahabites. A 400 Dinars Algériens le litre, l'urine des dromadaires est vendue dans des tentes dressées sur les plages de l'ouest d'Algérie, comme un présumé remède miraculeux à plusieurs maladies dont le cancer.

«Des drôles de « numéros » venus du Sud, sous le prétexte d’échanges touristiques et culturels, ont dressé des khaimas au sein de certaines plages et de l’axe routier longeant le littoral, pour se livrer au commerce pur et simple du lait et de l’urine de chamelle à des prix fort excessifs.» rapporte le journal régional de Mostaganem Réflexion.

L'urine des chameaux sponsorisé par les médias des masses des pétrodollars du Golf Arabe et recommandé par les wahhabites, est présenté par les charlatans comme étant un remède à toutes les maladies chroniques dont le diabète et un médicament naturel à prendre pour prévenir et même guérir le cancer.

Urine des chameaux : Un danger sur la santé publique

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Pourtant, l'organisation mondiale de la santé (OMS) a déconseillé fortement la consommation des urines des chameaux lors de la propagation du coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV) «Jusqu’à ce que l’on en sache plus sur le MERS-CoV, les personnes atteintes de diabète, d’insuffisance rénale ou de maladie pulmonaire chronique ou encore les individus immunodéprimés seront considérés comme à haut risque de maladie grave en cas d’infection par le MERS-CoV. Par conséquent, ces personnes devront éviter les contacts rapprochés avec des animaux, en particulier les chameaux, lorsqu’elles se rendent dans des fermes, sur des marchés ou dans des étables ou des écuries où l’on sait que le virus circule potentiellement.

On appliquera également des mesures générales d’hygiène comme se laver systématiquement les mains avant et après avoir touché un animal et éviter les contacts avec des animaux malades.

On observera également les règles d’hygiène alimentaire. On évitera ainsi de boire du lait cru de chamelle ou de l’urine de chameau, ou encore de consommer de la viande qui n’est pas assez cuite.» lit-on sur sur le site officiel de l'OMS.

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus