khaled Bel @ObservAlgerie
05/10/2017 11:04

Vers le retour à l'importation des véhicules de moins de trois ans ?

La spéculation sur l'avenir du marché des véhicules neufs et occasions, bat son plein, suite aux mesures prises par le gouvernement pour réduire les dépenses et l'importation avec une restriction imposée aux concessionnaires via des licences et des quottas.

Visant également à encourager l’implantation des  constructeurs automobiles en Algérie, les mesures du gouvernement  ont exercé une énorme pression sur le marché des véhicules avec une offre très limitée et une demande qui ne cesse d'augmenter.

Conséquence, le citoyen achète des véhicules neufs et occasions avec le double voir plus, de leurs prix y a deux ans. Cette situation pousse les algériens à trouver d'autres alternatives pour importer des véhicules en utilisant des licences de Moudjahidines. Devenue une pratique très populaire, les prête-noms et les procurations se vendent à hauteur de 300 000 DA.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Retour à l'importation des véhicules de moins de trois ans

Malgré les  six millions de véhicules que compte l'Algérie, des sources médiatiques parlent d'une volonté réelle du gouvernement Ouyahia à revenir à l'importation des véhicules de moins de trois ans pour diminuer la pression sur le marché d'occasion et faire baisser les prix des véhicules neufs.

Selon des statistiques rendues publiques en 2016, le marché algérien totalise, selon les tranches d’âge, 1 368 549 unités (24,08 %) de moins de 5 ans, 892 196 véhicules (15,70%) de 5 à 9 ans, 508 815 unités (8,95%) de 10 à 14 ans, 187 067 unités (3,29%) de 15 à 19 ans et 2 772 529 autres unités (47,98%) de plus de 20 ans.

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus