84% des algériens veulent partir à l’étranger

Selon une étude effectuée par le cabinet international de conseil en gestion d’entreprise, Boston Consulting Group (BCG), 84% des algériens seraient prêts à quitter leur pays pour un emploi à l’étranger. 

Dans cette étude figurent les deux mots « travail et étranger », ce qui est largement suffisant pour avoir un « oui » de la part d’un jeune algérien, ça c’est clair, la question qui se pose maintenant, c’est : qui sont ces 16% d’algériens qui ont dit « non » ? enfin la réponse semble évidente aussi, c’est ces gens là qui vivent en Algérie mais pas comme les algériens, tu vois, ces algériens là, installés derrière des grands murs qui les séparent des autres algériens telle une frontière.


(Ce texte accompagnant la caricature de SADKI est à prendre au deuxième degré. Il est parodique et décalé).