Abou Bakr Al-Baghdadi se trouve t-il aux frontières de l’Algérie ?

Abou Bakr Al-Baghdadi serait vivant mais le lieu dans lequel il se cache et se soigne reste un sujet de spéculation. En effet, le média britannique «The sun» a annoncé, la fin du mois de janvier, que le chef de l’Etat Islamique se cacherait actuellement quelque part sur les frontières entre l’Algérie et le Niger. Une information démentie par Abou Ali al-Basri, directeur général du département du Renseignement et du Contre-terrorisme irakien.

Selon Abou Ali al-Basri cité par le média irakien Assabah, le chef de l’organisation terroriste se trouve en Syrie où il est soigné dans un hôpital de campagne dans le nord-est de la Syrie : «Nous avons en notre possession des informations indiscutables et des documents de sources au sein de l’organisation terroriste selon lesquelles [Abou Bakr] al-Baghdadi est toujours vivant et se cache dans la [région syrienne de la] Jaziré», a-t-il déclaré.

Abou Bakr Al Baghdadi aurait été blessé lors d’un raids aériens contre les fiefs de l’Etat islamique en Irak. Il soufrerait de «de diabète et de fractures au corps et aux jambes qui l’empêchent de marcher sans assistance».

Par ailleurs, c’est l’ancien chef de l’organisation terroriste égyptienne de la Gamaa Islamiya, Nadjeh Ibrahim qui a déclaré au média britannique The Sun, qu’ « il se peut qu’Al-Baghdadi se cache au Nord du Tchad ou quelque part sur la frontière entre l’Algérie et le Niger ».

Autoproclamé calife d’un Etat Islamique fondé entre l’Irak et la Syrie, Abou Bakr Al-Baghdadi a été annoncé mort  plusieurs fois.

Terrorisme : Abou Bakr Al-Baghdadi aux portes de l’Algérie

Abou Bakr Al-Baghdadi, chef de l’organisation terroriste État Islamique (EI/Daesh), aurait fui l’Irak et se cacherait actuellement quelque part sur les frontières entre l’Algérie et le Niger, selon ce que rapporte le journal britannique « The Sun ».

« Al-Baghdadi a fui l’Irak depuis la fin de son organisation dans le Nord du pays l’année passée » affirme le même média qui ajoute qu’ « il est possible qu’il se cache en Afrique depuis la libération du Nord de l’Irak ». Nadjeh Ibrahim, ancien chef de l’organisation terroriste égyptienne de la Gamaa Islamiya, a de son côté déclaré au même média qu’ « il se peut qu’Al-Baghdadi se cache au Nord du Tchad ou quelque part sur la frontière entre l’Algérie et le Niger ».

Lire : Terrorisme : voici comment Al-Baghdadi comptait « conquérir » l’Algérie

À noter qu’Abou Bakr Al-Baghdadi, actuellement l’un des terroristes les plus recherchés au monde, n’a fait qu’une seule apparition en public en 2014, lors de son auto-proclamation comme « commandeur des croyants » et « calife » de l’organisation terroriste État Islamique (EI/Daesh).

À noter également que la possibilité que le chef terroriste se cache quelque part près des frontières algériennes n’est pas à écarter, puisque nombre de têtes de son organisation ont déjà fui l’Irak et la Syrie pour la Libye, le Nord du Mali et le Nord du Niger, ces trois pays étant en instabilité sécuritaire depuis la chute en 2011 du régime de Mouammar Kadhafi en Libye et la prolifération du trafic d’armes dans la région.

Terrorisme : voici comment Al-Baghdadi comptait « conquérir » l’Algérie

Le chef de l’organisation terroriste État Islamique (EI/Daesh), Abou Bakr Al-Baghdadi, planifiait depuis la fin de l’année 2016 de transférer sa guerre de l’Irak et de la Syrie  vers les pays d’Afrique du Nord, révèle le quotidien saoudien basé à Londres « Asharq Al-Awsat » qui cite des lettres échangées entre Al-Baghdadi et les responsables de son organisation en Libye.

Selon la même source, le chef terroriste aurait ainsi planifié de compenser ses pertes en Irak et en Syrie en transférant ses champs de bataille vers les pays d’Afrique du Nord, notamment en Algérie, en Tunisie et en Égypte. « Le champ de bataille suivant est la Libye, et c’est à partir de là que nous ferons flotter notre drapeau en Égypte, en Tunisie et en Algérie » a ainsi écrit le chef de Daesh dans une lettre adressée à l’un des responsables du groupe terroriste en Libye, auquel il demande de réunir les membres de l’organisation fuyant la Syrie et l’Irak dans le Sud de la Libye, pour lancer des attaques contre les pays avoisinants.


|Lire : VIDÉO. Accord secret d’exfiltration des terroristes de DAECH : l’Algérie inquiète de leur retour au Maghreb


À rappeler que Daesh, qui contrôlait de vaste territoires en Irak et en Syrie, a subi de sérieux revers aux mains des forces armées de ces pays alliées aux milices chiites et aux Peshmergas kurdes, et a perdu la plupart de ses fiefs depuis l’été 2016.