VIDÉO. JSK : le directoire dissous, Cherif Mellal désigné

Le CSA ( club sportif amateur) et les actionnaires ont tenu une assemblée générale extraordinaire ce mercredi à Tizi Ouzou, le directoire actuel de la JSK a été dissous et remplacé par un conseil d’administration qui sera présidé par Cherif Mellal. 

Le directoire composé de Lekhedar Madjene et Said Zouaoui a été définitivement dissous par les membres du CSA lors de l’assemblée générale tenue aujourd’hui à l’hôtel le concorde à Tizi-Ouzou. Les membres du CSA ont désigné Nassim Benabderrahmane comme président par intérim jusqu’à la prochaine assemblée générale extraordinaire des actionnaires durant laquelle Cherif Mellal sera intégré comme actionnaire et président du Conseil d’administration.

Les grandes décisions prises lors de cette assemblée générale : 

Dissolution du directoire composé de Lekheder Madjene et Said Zouaoui.

Nassim Benabderrahmane ( actionnaire) désigné président par intérim pour les 15 prochains jours.

Une assemblée générale extraordinaire des actionnaires programmé pour le 25 janvier, ordre du jour intégration d’un actionnaire ( Cherif Mellal )

Augmentation du capital de la JSK de 66 milliards à 120 milliards.

Ali Fergani, Miloud Iboud, Noureddine Saâdi, Moh Younsi et Aït-Abderrahmane seront les associés du nouveau président.

 

 

JSK : Les actionnaires désignent le nouveau président

Le CA  » Club Amateur » et les actionnaires procéderont demain lors de l’assemblée générale extraordinaire à la destitution de l’actuel directoire composé de Lekhdar Madjene et Said Madjene qui sera remplacé par un conseil d’administration présidé par Cherif Mellal. 

La démission de Azzedine Aït Djoudi a provoqué la dissolution du directoire, puisque la réglementation exige que ce dernier soit composé de trois à cinq éléments. Après cette décision inattendue de l’ancien entraîneur de la JSK, le conseil de surveillance est obligé donc de se réunir demain pour décider de la marche à suivre. En effet, selon une source bien informée, le directoire de la JSK sera dissous ce mercredi lors l’assemblée générale extraordinaire. Le CA et les actionnaires vont dissoudre le directoire composé de Madjene et Zouaoui et procéderont à la nomination d’un président intérimaire pendant quinze jours, a précisé la même source.

Ainsi, Cherif Mellal sera nommé  prochain président du conseil d’administration de la JSK, lors de l’assemblée générale qui devra être tenue par les actionnaires le 25 janvier prochain. Candidat depuis plusieurs mois, cet homme d’affaires de 42 ans veut injecter 50 milliards de centimes, a-t-il révélé déjà lors d’une émission sur Berbère TV.

 

JSK : la destitution de Mohand Cherif Hannachi se précise

Les actionnaires de la Jeunesse sportive de Kabylie (JSK) tiendront une Assemblée générale ce lundi après-midi, comme annoncé précédemment.

Lors de cette A.G, l’ouverture du capital de la JSK devrait être annoncée, comme l’ont affirmé plusieurs sources au sein du conseil d’administration du club.  La question du départ de l’actuel président du club Mohand Cherif Hannachi sera également posée lors de cette réunion, comme le confirme Malik Azlef, président par intérim du conseil d’administration du club phare du Djurdjura, qui soutient que les actionnaires seront présent pour « mettre fin au règne de Hannachi ». « On tiendra l’AG des actionnaires (…) à 14h, avec à l’ordre du jour la destitution de Hannachi. J’ai eu une discussion samedi avec Hanine Meftah et Zeghdoud, les porte-parole du CSA. Tous les actionnaires seront présents pour mettre fin au règne de Hannachi » a-t-il affirmé.

Notons que Hannachi, qui est à la tête de la JSK depuis 1993, se trouve depuis quelque temps dans une situation des plus délicates, notamment depuis que le conseil d’administration du club a décidé de maintenir le duo Rahmouni-Moussouni à la tête du staff technique du club, une décision qui va à l’encontre de celle prise par Hannachi, qui avait décidé d’écarter les deux hommes.

JSK : vers la destitution de Mohand Cherif Hannachi

Le président de la Jeunesse sportive de Kabylie (JSK) Mohand Cherif Hannachi, à la tête du club phare du Djurdjura depuis 1993, est désormais menacé de destitution par les actionnaires du club, qui prévoient de tenir une Assemblée générale pour demain lundi.

Lors de cette assemblée générale, qui intervient en pleine période de crise à la JSK, l’annonce de l’ouverture du capital du club est notamment projetée, ce qui pourrait conduire à un rachat des actions de l’actuel président du club Mohand Cherif Hannachi et donc à son départ.

«On ne joue pas avec l’avenir de la JSK, nous sommes très clairs sur ce plan, le capital sera bel et bien ouvert et personne ne pourra dire le contraire. Comme je vous l’ai déjà dit, ce n’est pas celui qui a mis un million de dinars ou vingt millions de centimes qui déciderait aujourd’hui à la JSK. Nous, les membres du CSA, et les autres actionnaires, avons décidé de tenir une grande assemblée générale ce lundi»  a déclaré Hanine Meftah, porte-parole du CSA/JSK.« Nous procéderons d’une manière légale à l’ouverture du capital. Celui qui veut prendre le club en otage, on le dénoncera et ce sera aux supporters de réagir. Le capital sera bel et bien ouvert, nous luttons pour ça depuis un bon moment et nous satisferons les exigences et les souhaits des supporters, des millions de supporters et d’amoureux des Jaune et Vert » a-t-il ajouté.

Mais Mohand Cherif Hannachi, président de la JSK qui se trouve actuellement au Maroc, est d’un autre avis : « je suis sincèrement surpris par les déclarations de certains actionnaires, Ils réclament mon départ ? Qu’ont-ils entre les mains pour venir demander mon départ, ils ne font même pas partie du conseil d’administration du club, ils devraient d’abord régulariser leur situation avant de parler » a-t-il déclaré. « L’ouverture du capital est régie par des lois. Il y a une procédure réglementaire qu’il faut respecter. Elle ne peut pas se faire sur une décision de quelques personnes. Je rappelle encore une fois que l’ouverture du capital aura lieu, c’est inéluctable, mais une fois le dossier prêt » a-t-il expliqué, ajoutant toutefois qu’il sera présent demain lundi à Tizi-Ouzou pour prendre part à la réunion prévue.

Dans tous les cas, le président de la JSK qui occupe son poste depuis 1993 se trouve depuis quelques temps dans une situation pour le moins délicate, après le bras de fer qu’il a perdu face au duo Rahmouni-Moussouni, c’est désormais les actionnaires de la JSK qui tentent de le déloger et il se trouve ainsi sérieusement menacé de destitution. Affaire à suivre…