Algérie : Hassan Hammar accuse gravement la FAF

Le président de l’Entente de Sétif, Hassan Hammar, s’en est violemment pris à l’actuelle direction de la Fédération Algérienne de Football (FAF) en l’accusant de « fraude et de violation des textes ».  

Dans une déclaration accordée au quotidien francophone « Liberté », le président de l’Entente de Sétif, Hassan Hammar a accusé la Fédération algérienne de football de « fraude » dans l’affaire du joueur de l’US Biskra, Ammar Mebark. Alors qu’il n’ouvrait plus le droit de jouer au sein de l’USB, le joueur a été aligné lors de la rencontre face à l’ES Sétif (1-0). Ce que dénonce Hamar qui espérait obtenir le gain du match.

Ainsi, le premier responsable du club sétifien a estimé que son club a été victime d’une flagrante violation des textes. « Il y a bel et bien eu fraude sur le joueur Mebarki, je suis vraiment stupéfait et abasourdi par la décision prise par le bureau fédéral de la FAF relative à l’affaire du joueur Mebarki. Je ne vais pas me taire sur cette grave affaire détournée pour des raisons que j’ignore » a-t-il confié.

Hassan Hammar a ensuite affirmé que son équipe, éliminée de la coupe d’Algérie est victime  » d’acharnement » de la part des responsables du football algérien. «J’ai comme l’impression que cette fédération n’aime pas l’ESS sinon comment expliquer cet acharnement contre nous, et ce, depuis le fameux match de Saoura et le scandale de l’arbitre Benbraham qui est revenu à la compétition comme si de rien n’était alors qu’il nous a éliminés en Coupe d’Algérie» a-t-il ajouté.