Maroc : Nicolas Sarkozy accuse l’Algérie

L’ancien président français Nicolas Sarkozy (2007-2012) a accusé l’Algérie d’être responsable du maintien de la fermeture de ses frontières terrestres avec le Maroc.

S’exprimant lors du 4e forum Crans Montana qui se tient au Maroc depuis hier vendredi, l’ancien président français a déclaré « je connais les efforts de mes amis marocains (pour la réouverture de la frontière, ndlr), mais on est tous trop petits pour s’en sortir tous seuls, on doit travailler ensemble ».

L’ancien chef de l’État français, qui fait ainsi porter à l’Algérie la responsabilité du maintien du verrouillage de sa frontière avec le Maroc depuis 1994, a également appelé à l’édification d’un « marché économique commun » entre les pays de la région. « La force c’est dans l’action commune. Il faut édifier ce marché en facilitant la circulation des biens, des personnes, des travailleurs et des étudiants, comme nous l’avons fait en Europe » a-t-il dit.

Pour rappel, la frontière terrestre entre l’Algérie et le Maroc est fermée depuis 1994, le sujet de sa réouverture a été à maintes fois évoqué, sans toutefois parvenir à une décision commune entre les deux pays.