Vidéos d’Anes Tina et DZ Jocker : le patron d’Ennahar TV réagit

Le directeur général du groupe Ennahar, Anis Rahmani, a réagi aux récentes attaques contre sa chaîne de télévision Ennahar TV de la part des youtubeurs Anes Tina et Dz Jocker.

Dans un message publié sur Twitter, Anis Rahmani, de son vrai nom Mohamed Mokeddem, a estimé que les réactions des youtubeurs Anes Tina et Dz Jocker étaient « normales » et qu’elles  s’inscrivaient dans le registre des réactions que suscite « un média qui a réussi ».  « Ennahar est fière de l’intérêt que lui accordent des catégories importantes des jeunes » a ainsi écrit le DG d’Ennahar. « Ceux qui nous critiquent sont des Algériens comme nous dont nous sommes fières. Leurs commentaires et critiques sont les bienvenus parce qu’ils reflètent leur amour pour l’Algérie » a-t-il ajouté.

Lire : VIDÉO. « Rani Zaâfaane » : le youtubeur Anes Tina enflamme la toile à la veille des élections

Avec cette réponse, Anis Rahmani choisit ainsi de calmer le jeu après les virulentes critiques d’Anes Tina et Dz Jocker, qui avaient mis le feu aux réseaux sociaux algériens.

Lire : VIDÉO. Il s’attaque à Ennahar TV : DZ Jocker met le feu à la toile algérienne

Pour rappel, le youtubeur Anes Tina avait posté le 17 novembre dernier une vidéo intitulée « Rani Zaâfane » (je suis en colère), dans laquelle il avait virulemment critiqué Ennahar TV. De son côté, le youtubeur DZ Jocker, de son vrai nom Chemseddine Amrani, avait lui aussi réalisé une autre vidéo le 23 novembre dernier, dans laquelle il avait également chargé le même média et appelé ses fans sur les réseaux sociaux à « l’enterrer ».

Voici combien gagne Anes Tina de son Clip «rani Zaafane»

Analyse. L’Algérie est le seul pays au monde où un responsable de haut niveau accuse et incrimine un artiste pour avoir gagné de l’argent grâce à ses créations, mais techniquement parlant, combien gagne un youtubeur de ses vidéos ciblant une audience algérienne ?

Vulgarisons le concept de la publicité et des régies publicitaires  en ligne.

En parlant de la plus grande plateforme de vidéos sur internet, Youtube en l’occurrence, nous devons forcément parler du géant du Web google qui s’est offert ledit site de partage de vidéos pour 1,65 milliard de dollars en 2006. Youtube offre la possibilité de monétiser les vidéos via la régie publicitaire de Google, Adsens.


Lire : VIDÉO. Clip « Rani Zaâfane » : le ministre de la communication réagit


Adsens est une régie publicitaire qui fonctionne avec le concept du Coût Par Clique (CPC), en payant l’éditeur selon le nombre de cliques sur les publicités en fonction du Coût de chaque clique, fixé via un algorithme qui gère les enchères instantanées en fonction également des exigences des annonceurs via Adwords (Thème, audience, géolocalisation, mots clés, retour sur l’investissement … ETC), ce qui détermine également le taux de remplissage (Fill rate) des annonces.


Lire : VIDÉO. « Rani Zaâfane » : le youtubeur Anes Tina enflamme la toile à la veille des élections


 

L’Algérie est l’un des rares pays au monde qui n’ont pas encore développé les possibilités des payements en ligne en limitant les possibilités d’investissement dans le E-commerce, par conséquent, l’audience algérienne cible des vidéos postées par Anes Tina, Dz Djoker et les autres podcasteurs algériens, est l’une des plus indésirables des annonceurs sur la toile, avec un coefficient de remplissage très réduit et un coût par clique (CPC) dérisoire atteignant dans les meilleurs des cas 0.02 dollar et une moyenne de 0.01 dollar.


Lire : Clip «Rani Zaafan» : «Anes Tina véhicule l’islamisme et le populisme» dénonce l’opposition «progressiste»


 

En effet, avec un taux de remplissage d’annonces (Fill rate) de 15%, un taux de clique (CTR, click-through rate) moyen de 1% et un coût par clique de 0.01 dollar, pour une vidéo de 1 millions de vues algériennes, le gain du Youtubeur sera de 15 dollars


( Nombre de vues * taux de remplissage (Fill rate) * Taux de clique * Coût par clique)  = 1M * 15% * 1% * 0.01 = 15 dollars.


 

Ainsi, avec les 3 millions de vues enregistrées par la vidéo «Rani Zaafane» depuis sa mise ligne, Anes Tina aurait gagné la minable somme de 45 dollars. Une somme qui ne peut même pas rembourser les dépenses de l’équipe du podcasteur, sûrement bénévole.

VIDÉO. Clip « Rani Zaâfane » : le ministre de la communication réagit

Le ministre de la communication, Djamel Kaouane, a réagi au podcast « Rani Zaâfane » (je suis en colère) du youtubeur algérien Anes Tina, podcast qui a suscité un large buzz sur les réseaux sociaux et de nombreuses réactions dans les médias de la presse nationale.

Ainsi, le ministre de la communication a estimé que le youtubeur, qui a réalisé sa vidéo à quelques jours des élections locales prévues pour le 23 novembre prochain, était uniquement motivé par le gain. « À la fin de ce spectacle (…) il y a la mention « cliquez », et ça c’est des sous. Youtube paiera ce monsieur, et c’est ce qu’il ne dit pas » a ainsi déclaré Djamel Kaouane devant la presse, ajoutant qu’ « il est encore une fois question de rente ».

Rappelons que suite à la réalisation de sa vidéo, qui a été vue plus d’un million de fois en moins de 48 heures, le youtubeur Anes Tina a fait l’objet de nombreuses accusations, tant de la part de la presse proche des partis d’allégeance que de la part de l’opposition dite progressiste.

VIDÉO. « Rani Zaâfane » : le youtubeur Anes Tina enflamme la toile à la veille des élections

Le youtubeur algérien Anes Tina a créé un véritable séisme sur les réseaux sociaux en Algérie avec une nouvelle vidéo intitulée « Rani Zaâfane » (je suis en colère) et réalisée à quelques jours de la tenue des élections locales prévues pour le 23 novembre prochain.

Vue plus de 800.000 fois en moins de 24 heures sur Youtube, la vidéo, où le podcasteur apparaît habillé en sans-abri, traite notamment des problèmes quotidiens vécus par la société algérienne, à l’exemple du chômage, de l’immigration clandestine et de la crise financière à laquelle fait face le pays actuellement.

À noter qu’il y a quelques mois, à la veille des élections législatives du 04 mai dernier, le youtubeur Chemseddine Amrani, plus connu sous le pseudonyme de « DZ Jocker », avait également enflammé la toile algérienne avec une vidéo du même type intitulée « Ma N’sotich » (je ne saute pas, version détournée de « je ne vote pas »).