VIDÉO. Nouria Benghabrit provoque un tollé sur les réseaux sociaux

La ministre de l’Éducation nationale Nouria Benghabrit-Remaoun, cible privilégiée des islamistes en Algérie, s’attire une nouvelle fois les foudres de ses détracteurs en critiquant le contenu des textes des livres scolaires.

La polémique enfle sur les réseaux sociaux après les déclarations de la ministre de l’éducation nationale Nouria Benghabrit. Elle plaide pour un contenu positif qui «pourrait inspirer de l’espoir aux jeunes générations  au lieu de parler des tremblements de terre ou d’un père qui enterre sa fille» dit-elle.

«Malgré nos efforts, les textes restent de misères et de désespoirs (…) Les textes scolaires doivent inspirer de l’espoir alors que les notre ne parlent que des tremblements de terre et du père qui enterre sa fille (…) où va-ton ?!» s’exclame Nouria Benghabrit.

Le passage qui provoque la polémique est celui dans lequel la ministre de l’éducation fait référence au passage parlant du Calife Omar qui a enterré sa fille vivante avant de devenir musulman. Ces détracteurs l’accusent une nouvelle fois d’essayer de «convaincre son ministère d’épurer le système éducatif du contenu islamique».