Accusé de deux viols : Tariq Ramadan contre attaque

L’islamologue suisse d’origine égyptienne Tariq Ramadan, qui fait l’objet de deux plaintes pour viols en France, a réagi pour la première fois à ces accusations sur sa page facebook.

« Je suis depuis plusieurs jours la cible d’une campagne de calomnie qui fédère assez limpidement mes ennemis de toujours » a ainsi écrit l’islamologue suisse sur sa page facebook hier soir, ajoutant qu’il avait l’intention de saisir la justice dans les prochains jours au sujet de la seconde accusation de viol dont il fait actuellement l’objet. « Comme annoncé, dès lundi dernier, mon avocat a transmis au Parquet de Paris une plainte pour dénonciation calomnieuse. Une nouvelle plainte sera déposée dans les prochains jours puisque mes adversaires ont enclenché la machine à mensonges » a-t-il annoncé.

À rappeler qu’une plainte pour viol a été déposée à Paris contre l’islamologue suisse jeudi 26 octobre, une semaine après celle déposée par l’écrivaine française Henda Ayari pour les mêmes motifs.

Accusé de viol et de menaces : Tariq Ramadan réagit

L’islamologue suisse d’origine égyptienne Tariq Ramadan, petit-fils du fondateur du mouvement islamiste des frères musulmans Hassan Al-Banna, a réagi aux accusations de viol portées contre lui par l’écrivaine française Henda Ayari.

Ainsi, Tariq Ramadan a réfuté les accusations de l’écrivaine française qu’il a qualifiées de « calomnieuses », et fait savoir son intention de porter plainte « dès lundi ». « M. Ramadan oppose un démenti formel à ces allégations » a indiqué l’avocat du théologien suisse ce samedi, « une plainte pour dénonciation calomnieuse sera transmise au procureur de la république de Rouen » a-t-il ajouté.

Henda Ayari, ancienne salafiste devenue militante féministe et laïque, avait accusé Tariq Ramadan de l’avoir violée et menacée hier vendredi, et a annoncé un dépôt de plainte contre lui auprès du tribunal de Rouen (France).

 

L’écrivaine Henda Ayari : « Tariq Ramadan m’a violée et menacée »

L’écrivaine française Henda Ayari vient de jeter un pavé dans la mare, en accusant l’islamologue suisse d’origine égyptienne Tariq Ramadan, petit fils du fondateur du mouvement islamiste des frères musulmans Hassan Al-Banna, de l’avoir violée et menacée depuis plusieurs années.

En effet, c’est sur sa page facebook que l’écrivaine, anciennement adepte de la mouvance salafiste, a choisi de dévoiler son histoire qui a créé une vaste polémique sur les réseaux sociaux, ainsi que dans les médias français et internationaux. « En le menaçant de porter plainte pour le viol dont j’ai été victime, il n’avait pas hésité à me menacer et à me dire également qu’on pourrait s’en prendre à mes enfants » a révélé l’écrivaine. « Je vais vraiment avoir besoin de soutien mes ami(e)s, car en balançant le nom de mon agresseur, qui n’est autre que Tariq Ramadan, je sais les risques que j’encours » a-t-elle également écrit sur sa page facebook, « j’espère vraiment que d’autres femmes victimes, comme moi, oseront parler, et dénoncer ce gourou pervers qui utilise la religion pour manipuler les femmes ! » a ajouté l’écrivaine.

Pour l’heure, l’islamologue controversé, cité dans plusieurs scandales par le passé, n’a pas réagi à ces accusations.