Visas pour la France: TLS Contact apporte un nouvel éclairage

Dans un communiqué publié aujourd’hui dimanche, le prestataire de services TLS Contact, qui s’occupait de la collecte des dossiers de demande de visas à destination de la France, dans la circonscription consulaire d’Alger, a lancé un appel à l’égard des personnes ayant déposé leurs dossiers avant le 1er avril 2018.

TLS Contact invite ainsi les personnes ayant déposé un dossier de demande de visa au niveau du centre TLS Alger, qui n’ont pas encore récupéré leurs titres de voyage avant le 1er avril 2018, à se présenter au consulat général de France à Alger à partir d’aujourd’hui dimanche.

Dans son communiqué, TLS Contact a également précisé que: « les personnes concernées peuvent récupérer leurs passeports et justificatifs (sous enveloppe) sur présentation d’une piéce d’identité, ou par mandataire dument autorisé (attestation devant notaire) ».

Le prestataire de services a souligné qu’un guichet sera mis à la disposition du public à partir d’aujourd’hui dimanche et pendant tous les jours ouvrés (du dimanche jusqu’au jeudi) de 09h30 jusqu’à 11h30, au niveau du consulat général de France à Alger, dont l’adresse exacte est: 25 chemin Abdelkader Gadouche,16035 Hydra.

Pour rappel, TLS Contact a été remplacé par le prestataire de services VFS Global pour la collecte des dossiers de demandes de visas à destination de la France, à Alger. Le remplacement a pris effet à partir du 9 avril 2018.

 

Visas pour la France. Des centaines d’algériens massés devant le centre de TLS Contact (photos)

Des centaines de citoyens étaient massés ce lundi matin devant le centre du prestataire de services TLS Contact à Alger, pour le dépôt de leurs dossiers de demande de visa pour la France.

Le nombre impressionnant de citoyens rassemblés ce lundi matin devant le centre du prestataire de services est dû à un problème technique, a-t-on appris de sources sur place. La masse des gens rassemblés sur les lieux a notamment engendré une perturbation du trafic routier, a-t-on ajouté.

Rappelons qu’il y a quelques jours, les images de milliers d’étudiants se bousculant devant l’Institut français d’Alger avaient largement circulé sur les réseaux sociaux et créé un véritable scandale dans les médias de la presse nationale.