Polémique en France : « les arabes » et les femmes voilées indésirables dans un célèbre restaurant parisien

La polémique enfle en France suite à des révélations sur des pratique de la part de la direction du célèbre restaurant parisien « l’Avenue », qui aurait donné consigne aux employés de refuser les clients arabes et les femmes voilées au sein de l’établissement.

En effet, selon une enquête menée par le site Buzzfeed News, le directeur dudit restaurant « « dit souvent qu’il préfère avoir deux personnes blondes, belles, en terrasse, plutôt que des femmes voilées, même si elles sont riches. Celles-là, on devrait les refuser ». « Quand les clients arrivent et qu’on s’aperçoit qu’ils viennent du Moyen-Orient ou que ce sont des femmes portant un voile, on les refuse en cachant leur réservation sur le cahier et en leur disant que c’est complet » témoigne une ancienne employée dudit restaurant citée par le même média.

Le même média accompagne également les déclarations rapportées par des captures d’écran présentées comme étant des conversations entre le directeur du restaurant, Alexandre Denis, et ses employés. Les messages ainsi présentés contiennent des instructions pour refuser certains clients dans le restaurant à cause de leurs origines ethniques.

Captures d’écran de ce qui serait des discussions entre les employés et la direction du restaurant/ crédit : Buzzfeed News

Ces révélations, largement reprises par les médias de la presse française et internationale, ont suscité une vive polémique en France, notamment parmi les internautes qui ont dénoncé « des pratiques racistes » de la part de l’établissement fréquenté par plusieurs célébrités. Des accusations vis-à-vis desquelles le directeur du restaurant, Alexandre Denis, se défend : « Il y a toutes les cultures, toutes les nationalités qui viennent ici. Il y a des gens du Moyen-Orient, il y a tout ce que vous voulez. Si vous voulez mettre le feu en nous dénonçant comme des gens racistes, voilà… On gérera autant que possible mais ce n’est pas ça. […] Ce qui est certain, c’est que je n’ai jamais donné de consigne pour refuser des clients » a-t-il déclaré au média qui a mené l’enquête.