Catégories Faits divers

Algérie : La police ouvre une enquête suite à la diffusion d’une vidéo de viol sur une fillette :

1 juin 2020 18 h 38 min

La direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a ouvert une enquête judiciaire suite à la diffusion d’une vidéo de viol sur mineur. Les images montrent un homme en train de s’adonner des actes de pédophilie sur une enfant que des internautes présentent comme sa fille.

La vidéo, qui a été relayée sur les réseaux sociaux, montre les sévices sexuels infligés à la fillette, âgée entre 8 et 10 ans. Son violeur pourrait être son propre père. Plusieurs internautes affirmaient que l’horrible scène se serait déroulée en Algérie. Toutefois, peu de détails sont pour le moment disponibles.

Selon la même source, concernant les affaires de viol sur mineur, une enquête est automatiquement ouverte par la direction générale de la Sûreté nationale. En premier lieu, la DGSN procédera à l’authentification de la vidéo afin de récolter le maximum d’informations en lien avec le coupable et sa victime.

Les données permettront de localiser l’auteur de cet effroyable crime, afin de procéder à son arrestation immédiate et sans délais. L’atteinte aux mineurs est un délit grave qui enclenche systématiquement l’action publique en vue de réprimer cette infamie en application de la loi pénale prévue.

Par ailleurs, les services de sécurité de la wilaya de Guelma, située à l’est de l’Algérie, ont procédé, il y a deux jours, à l’arrestation d’un Raqui suspecté d’être à l’origine de la mort d’une fillette âgée d’une dizaine d’années. La victime serait décédée lors d’une séance d’exorcisme qu’elle avait subie au domicile familial. Le rapport médical préliminaire a révélé des traces de torture physique et de brûlures sur le corps de la victime.

Un acte de charlatanisme qui a arraché la vie à une innocente, plongeant la ville de Guelma dans un profond chagrin. La victime aurait subi les sévices du pseudo Raqi à la demande de ses parents. Fragile, elle n’a pas résisté longtemps à la violence.

Lire aussi : Algérie : Les viols, violences et féminicides explosent pendant le confinement

Abonnez vous Gratuitement
A la newsletter

Voir les commentaires

  • "La police algérienne ouvre une enquête". Nous voila rassurés, on croyait que c'était la police iranienne ou chilienne qui allait ouvrir son enquete en algérie,

En poursuivant votre navigation vous acceptez l'utilisation des cookies selon notre Politique de confidentialité .

En savoir plus