Algérie : Nouria Benghabrit interdit la prière dans les écoles ? (VIDÉO)

La ministre algérienne de l’Éducation nationale Nouria Benghabrit s’est prononcée hier lundi 4 février, lors d’un point de presse, en faveur de l’interdiction de la prière dans les établissements scolaires. Elle soutient ainsi la décision de l’École internationale algérienne de Paris de proscrire la prière aux élèves, enseignants et fonctionnaires dans l’enceinte de l’école.

La déclaration de Nouria Benghabrit intervient à la suite de la polémique provoquée par la décision de la directrice de l’École algérienne de Paris de suspendre une élève pour avoir accompli sa prière dans l’enceinte de l’établissement.

« Quand les élèves vont à l’école, ils y vont pour étudier, pour apprendre. Ce qui s’est passé à l’École algérienne de Paris, c’est qu’une élève qu’on a avisée est sortie dans la cour découverte de l’école et [a prié] d’une manière très ostentatoire », a précisé Madame Benghabrit.

La ministre estime que la directrice de l’EIAP « n’a fait que son travail » en renvoyant l’élève en question. Elle rappelle que le rôle de l’école est l’enseignement et l’apprentissage, soulignant au passage que les pratiques religieuses « se font à la maison ».

Pour rappel, les faits remontent à la fin du mois de janvier. Une élève faisant la prière dans la cour de l’établissement a été mise à pieds pour une semaine et menacée d’exclusion définitive si son tuteur légal ne signe pas d’engagement de renoncement à cette pratique.

ObservAlgerie avait contacté l’École internationale algérienne de Paris pour avoir des éclaircissements sur cette affaire, mais la direction de l’établissement a refusé de se prononcer sur le sujet.

L’intervention de la ministre Nouria Benghabrit vient donc mettre fin à la polémique que cette affaire a déclenchée sur les réseaux sociaux. Son soutien sans ambiguïté confirme le caractère éducatif et scientifique de l’école, ainsi que sa volonté de soustraire l’école des luttes idéologiques pour qu’elle soit consacrer à sa mission première qui est le savoir.

Lire également : VIDÉO. Officiel : le port du niqab interdit dans les écoles algériennes