Procès de Merzoug Touati : la police contredit le juge et refuse de laisser entrer les citoyens

Photo du blogueur Merzoug Touati
Le blogueur kabyle Merzoug Touati

Le procès de Merzoug Touati à Skikda se passe dans un climat électrique. La police a interdit l’accès aux nombreux citoyens venus assister à l’audience alors que le juge a ordonné de les laisser entrer.

Selon l’un de ses avocats, « on assiste à une scène digne d’un film d’Hitchcock, ici la réalité dépasse la fiction. La police refuse d’obéir aux instructions du juge. Le procès doit être public, on n’acceptera pas une mascarade ». Un autre avocat déclare : « nous sommes avec les citoyens venus soutenir Merzoug Touati. On ne rentrera pas jusqu’à a ce que ces honorables citoyens rentrent avec nous à l’audience. Pour une audience publique et un procès équitable. Sans les citoyens on ne plaidera pas, c’est clair et net ».

Pour rappel, le blogueur a été condamné à 7 ans de prison ferme dans son procès en appel devant la cour de Béjaïa. La Cour suprême a invalidé le verdict et a décidé de le rejuger devant le tribunal criminel de deuxième instance de la Cour de Skikda.

Merzoug Touati est poursuivi pour « intelligence avec une puissance étrangère » à la suite de la diffusion sur internet d’un entretien avec un diplomate israélien.

Lire aussi : Marches du 1er mars : les médias interdits de couvrir les manifestations