Jamal Khashoggi : de graves révélations de la presse turque

Assasinat Jamal Khashoggi

Différentes versions ont été donné suite à l’assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi. il aurait été torturé puis décapité. Il est sorti vivant du consulat d’Arabie Saoudite à Istanbul. Il se serait bagarré à l’intérieur du consulat puis mis à la porte. Il est encore vivant , ou encore, il a été dissout dans de l’acide et jeté aux égouts… Autant de versions qui ont poussé la communauté internationale à rejeter les versions saoudiennes.

La version Saoudienne

Le haut responsable du gouvernement de Riyad a fait part d’une toute nouvelle version, de ce qui est arrivé au journaliste saoudien.

Après que la communauté internationale ait rejeté les scénarios précédents, Ryad raconte dans sa nouvelle version que :« Un agent saoudien du nom de Maher Moutreb a menacé Khashoggi de le droguer et de l’enlever ».

Lorsque ce dernier a réagi ‘violemment’, « Un autre agent lui a serré le cou, ce qui a entraîné sa mort. Par la suite, un autre membre de l’équipe a mis les vêtements du journaliste pour simuler sa sortie du consulat ».

«Le corps de la victime a ensuite été enroulé dans un tapis et remis à un contact local pour qu’il le fasse disparaître ».

La version Turque

Par ailleurs  « l’examen des prélèvements effectués, par les autorités turques, dans les canalisations de la résidence du consul saoudien à Istanbul a permis de détecter des traces d’acide », écrit le quotidien turc « Sabah » sans citer de sources.

« Les enquêteurs estiment que le corps de l’éditorialiste critique du pouvoir de Ryad, a été dissous dans de l’acide et qu’une fois une consistance assez liquide obtenue, les auteurs du crime l’ont déversé dans les canalisations », écrit le quotidien turc « Sabah ».

Le vice-président du parti de la justice et du développement (AKP) , Numan Kurtulmus a estimé que Riyad «ne pourra pas échapper à ce crime s’il venait à être confirmé». «Que personne n’en doute : la Turquie révélera ce qui s’est passé».