Algérie: le ministre de l’énergie juge « inévitable » l’exploitation du gaz de schiste

En marge de la conférence internationale sur les centres nationaux des statistiques, qui s’est déroulée aujourd’hui dimanche au centre international des conférences d’Alger, le ministre de l’énergie, Mustapha Guitouni a jugé l’exploitation du gaz de schiste comme étant « nécessaire et inévitable », du fait des inombrables opportunités économiques qu’offre l’exploitation de cette ressource, selon ses dires .

Le ministre a tenu à rassurer les citoyens, affirmant que « l’exploitation de ce gaz n’aura aucun effet négatif sur les populations locales ». Le ministre a rappelé également dans son discours les bénéfices, qu’ont pu tirer les USA, suite à l’exploitation du gaz naturel non conventionnel, citant à titre d’exemple: «La diminution de la dépendance énergétique, baisse des prix de l’énergie, création d’emploi, regain de compétitivité des entreprises ».

Suite à une question adressée à lui concernant une autre énergie renouvelable, qui est l’énergie solaire, Mustapha Guitouni a assuré que l’Algérie n’est pas en retard dans le domaine, déclarant à ce propos: « On est les premiers à avoir réalisé en Afrique des stations d’énergie solaire durant les années 80 ».

Dans un autre contexte, le ministre de l’énergie a annoncé la conversion de quelques 50.000 taxis au GPL, à partir de la semaine prochaine, dans le cadre d’une collaboration avec le ministère des travaux publics et des transports, car «l’Algérie se retrouve contrainte d’importer l’essence car ne produisant annuellement que 11.5 millions de tonnes de carburants, donc la solution réside ainsi dans le GPL, qui est abondant  » a t-il notamment affirmé.