Les fonctionnaires tunisiens Manifestent contre l’inflation (VIDÉO)

Des manifestants tunisiens rassemblés à Tunis le 22 novembre 2018 à l'occasion d'une grève générale de la fonction publique
Des manifestants tunisiens rassemblés à Tunis le 22 novembre 2018 à l'occasion d'une grève générale de la fonction publique

Les fonctionnaires tunisiens représentants plus d’un sixième des travailleurs du pays, ont suivi massivement, hier jeudi une grève, suite à l’appel de la puissante centrale syndicale (UGTT). Une manifestation pour réclamer des augmentations salariales.

Plusieurs milliers de manifestants réunis devant le Parlement à Tunis ont scandé « dégage » à l’adresse d’un gouvernement qu’ils ont qualifié de « mendiants », face aux bailleurs de fonds internationaux prônant une réduction de la masse salariale de l’Etat.

Des manifestations ont également eu lieu dans plusieurs grandes villes du pays. A Sfax (centre), des militants ont défilé dans le calme jusqu’au siège du gouvernorat. A Gafsa (sud), au cœur du bassin minier, plusieurs centaines personnes ont manifesté après un discours du responsable local de l’UGTT.

Les transports publics continuaient à fonctionner, mais les ministères, écoles, hôpitaux et autres administrations étaient complètement paralysés.

« Vous avez détruit ce peuple, vous l’avez affamé », a lancé au milieu d’une foule compacte devant le Parlement à Tunis, le secrétaire général de l’UGTT Noureddine Taboubi, qualifiant la classe politique d’adolescente ».

L’inflation, alimentée notamment par la chute du dinar, et le chômage persistant au-dessus de 15%, a poussé les citoyens à sortir manifester leur mécontentement. Cette mobilisation intervient alors que le Parlement commence à débattre samedi de la dernière loi de finances de sa mandature.