La ministre de l’éducation, Nouria Benghabrit, a haussé le ton à l’encontre des enseignants grévistes de la Conseil national autonome des professeurs de l’enseignement secondaire et technique (CNAPEST), qu’elle a menacés de radiation.

« À Blida il y a eu une première puis une deuxième mise en demeure. Ils auront quinze jours pour se décider. Les enseignants seront informés individuellement. Chacun doit prendre ses responsabilités, ils ont le droit au recours car on applique la réglementation car nous sommes tenus de respecter et d’appliquer la réglementation en vigueur » a indiqué la ministre de l’éducation nationale dans un entretien accordé hier à TSA.

Ainsi, la ministre de l’éducation a indiqué qu’il n’y aurait pas de dialogue avec le CNAPEST si celui-ci ne se soumet pas à la condition de l’arrêt de sa grève. À la question de savoir quelles étaient les sanctions prévues par la tutelle, Nouria Benghabrit a répondu que « ce sera la radiation ». Concernant les revendications présentées par le CNAPEST, la même ministre a indiqué qu’une partie de celles-ci avaient été satisfaites. « 400 vacataires, notamment des retraités, ont été recrutés à Blida depuis décembre » a dit la ministre.

Pour rappel, le CNAPEST a décrété une grève nationale illimitée depuis le 30 janvier dernier. Les wilayas de Tizi-Ouzou, Béjaïa et Blida font face quant à elles à un risque d’année blanche, la grève dans ces trois wilayas ayant démarré depuis plusieurs mois.