Mohammed ben Salmane a quitté Alger sans être reçu par Bouteflika