« Destitution de Bouteflika » : plusieurs personnes arrêtées par la police

Plusieurs personnes ont été arrêtée ce mercredi 06 septembre par la police à Alger-centre, alors qu’elles menaient une campagne pour appeler à soutenir les demandes de destitution de l’actuel chef de l’État Abdelaziz Bouteflika.

En effet, le président du parti Jil Jadid, Sofiane Djillali, qui appelle depuis plusieurs semaines à la destitution du chef de l’État Abdelaziz Bouteflika, a fait savoir que plusieurs militants ont été arrêtés ce mercredi à Alger-centre alors qu’ils menaient une campagne de sensibilisation sur l’application de l’article 102 de la constitution. Selon le même responsable, cité par le journal en ligne TSA, la militante Amira Bouraoui ainsi que le membre du Bureau politique de Jil Jadid Nouredine Oukrif figurent parmi les personnes interpellées.

Lire également : Il a appelé à sa destitution : « Bouteflika n’est pas homme à considérer l’intérêt du pays » estime Jil Jadid

Les personnes arrêtées ont été conduites au commissariat central d’Alger vers 11H00 du matin, a ajouté Sofiane Djillali, qui affirme que « depuis, nous n’avons aucune nouvelle d’eux ».

Lire également : « Destitution de Bouteflika » : la question soulevée au parlement

Rappelons que le parti Jil Jadid, par le biais de son président Sofiane Djillali, a appelé à plusieurs reprises à la destitution de l’actuel chef de l’État Abdelaziz Bouteflika, affirmant que ce dernier « n’est pas homme à considérer l’intérêt du pays ».