Algérie : Ali Haddad accuse gravement Saïd Bouteflika

Algérie : L'homme d'affaires algérien, Ali Haddad s'est expliqué ce samedi 7 décembre, devant le juge d'instruction près le tribunal de Sidi M'hamed, sur les 19.5 Milliards destinés au financement de la campagne électorale du cinquième mandat de Abdelaziz Bouteflika, découverts dans son bureau de l'entreprise ETRHB.

Accusé dans l’affaire de financement occulte de la campagne électorale pour le 5e mandat de l’ex-président de la République Abdelaziz Bouteflika, Ali Haddad, en détention provisoire à la prison d'El Harrach depuis avril dernier, a accusé à son tour, Saïd Bouteflika.

« Saïd Bouteflika m’a appelé le 25 janvier 2019 et m’a demandé de l’aider dans l’organisation de la campagne électorale de Abdelaziz Bouteflika », ajoutant que le frère du président déchu, lui avait ordonné de garder cette somme d’argent, estimée à 19.5 milliards au niveau du siège son entreprise, ETRHB. « Said Bouteflika m’a ordonné de conserver cet argent au siège de mon entreprise. Il craignait que le bureau de la campagne électorale situé Hydra ne se fasse cambrioler », a-t-il affirmé.

L'ex-patron du forum des Chefs d'entreprises révèle également que l’homme d’affaires Ahmed Mazouz du groupe automobile Mazouz avait remis un chèque de 39 milliards de centimes. « Je témoigne que Mazouz a apporté une contribution. Il s’est présenté avec Mohamed Bairi au bureau du FCE (patronat). Il nous a offert un chèque de 39 milliards ».

Les sommes faramineuses des oligarques pour le cinquième mandat

Le procès des hommes politiques et des oligarques qui se déroule depuis mercredi 4 décembre au tribunal de Sidi M'hamed a levé le voile sur des sommes colossales récoltées pour assurer un cinquième mandat à l'ex-président Abdelaziz Bouteflika.

Le premier patron cité est l'homme d'affaires Hacene Larbaoui qui a déposé 20 milliards au moment ou le président de campagne du président déchu était Abdelghani Zaalane. Il a été suivi par Hocine Metidji avec 10 milliards. Quant à Smaïl Benhamadi, il a contribué avec 39 milliards.

Lire aussi : Cinquième mandat de Bouteflika : Ahmed Mazouz enfonce Ouyahia et Haddad