Catégories Société
| Le
20 septembre 2020 16 h 00 min

Algérie : Le projet du film sur Lounes Matoub enfin relancé

Par Aylan Afir

Après de longues péripéties, le film “Rebelle” sur le chantre de l’amazighité Lounes Matoub va enfin voir le jour. C’est ce qu’a annoncé son réalisateur Bachir Derrais qui a finalement trouvé une alternative au refus d’autorisation signifié fin 2018 et début 2019 par le ministère de la Culture.

C’est sur son compte Facebook que Bachir Derrais a fait cette annonce qui devrait réjouir les fans et les admirateurs du Rebelle. Le malentendu qu’il y avait avec la soeur de Lounes Matoub est désormais levé. “Je tiens à rassurer nos amis inquiets pour l’avenir du film « Rebelle » suite au malentendu survenu l’année dernière avec Malika Matoub, que tout est rentré dans l’ordre. Malika Matoub, sa fondation Matoub Lounes et Nadia Matoub sont de la partie”, a affirmé le réalisateur.

Ce malentendu étant levé, le film sur le Rebelle est “sur les rails”, a également annoncé Bachir Derrais qui précisera, concernant l’oeuvre, que “c’est une production 100% européenne avec la participation de deux chaînes télé”. Il rendra hommage au journaliste Meziane Ourad, ami de Lounes Matoub et de sa famille qui a contribué à faire avancer le projet.

“Nous n’avons pas le droit d’en dire plus pour le moment ni de communiquer sur les détails” affirme enfin le réalisateur qui semble vouloir éviter toute interférence qui viendrait remettre en cause le projet que le ministère de la Culture, du temps de Azeddine Mihoubi

, voulait bloquer, faute de le récupérer.

D’ailleurs, l’année dernière, le ministère de la Culture avait rejeté la demande de Derrais d’effectuer les repérages pour la préparation du film. Mais en même temps, la même institution entendait produire un autre film sur le Rebelle, comme l’a dénoncé Bachir Derrais le 25 janvier 2019 dans un entretien au quotidien El Watan. Il avait notamment annoncé que le tournage ne pouvait se faire en Algérie parce qu’il était convaincu que les autorités lui mettraient les bâtons dans les roues. Donc, le film “Rebelle” verra enfin le jour, mais malheureusement, le tournage n’aura pas lieu dans la Kabylie qui a vu naître et grandir Lounes Matoub.

Lire aussi : Kabylie : L’auteur de la profanation de la tombe de Matoub s’explique

Abonnez vous Gratuitement
A la newsletter
Aylan Afir