Kabylie : danger sur les étudiants de l’Université de Béjaïa

Photo de l'entrée de l'Université de Béjaïa
Université Abderrahmane Mira de Béjaïa

Les étudiants de l’Université Abderrahmane-Mira de Béjaïa passent leurs examens dans des conditions dangereuses, selon le Conseil national des Enseignants du Supérieur (CNES).

« Faux plafonds qui menacent de s’effondrer, infiltrations d’eau, odeurs nauséabondes émanant des toilettes, chauffage inexistant et portes qui ne se ferment plus », affirme le CNES dans un communiqué, dénonçant un « laisser aller » et un « état d’inconscience ».

C’est dans des « amphithéâtres à l’abandon » que les étudiants du campus de Targa Ouzemmour passent leurs examens, dénonce le syndicat des enseignants de l’Université de Béjaïa, allant jusqu’à soupçonner une volonté de dilapidation.

« Qui est responsable de cet état d’inconscience, en autorisant le déroulement des examens dans des conditions dangereuses ? Est-ce que le but de ce laisser-aller voulu serait de créer un marché gré à gré pour rénover ce qui a été volontairement altéré ? » s’interroge le CNES avec insinuation.

Lire aussi : La chasse aux commerces de boissons alcoolisées se poursuit en Kabylie