Aylan Afir
11/11/2019 13:29

Kabylie : Les dessous du limogeage du recteur de l'université de Tizi Ouzou

Le recteur de l'université de Tizi Ouzou, en Kabylie, le professeur en économie Ahmed Tessa a été limogé dimanche 10 novembre par la tutelle. Il a été remplacé par un éminent spécialiste en neurologie. C'est le professeur Smaïl Daoudi qui a longtemps dirigé le service de neurologie au CHU de Tizi Ouzou.

Rien n'a filtré sur les raisons de ce limogeage, mais d'aucuns se rappellent l'épisode des conférences que les étudiants ont organisé depuis le déclenchement du Hirak algérien en février. En effet, les étudiants, organisées séparément autour de la Coordination locale des étudiants (CLE) et le groupe "Les débats de l'UMMTO", ont initié plusieurs conférences animées par des hommes politiques de l'opposition.

Aussi, un certain 28 avril 2019, l'auditorium de l'université a abrité une conférence diffusée par vidéo. Et c'est le président du MAK-Anavad, Ferhat Mehenni, qui l'a animée, défendant l'idée de séparatisme. Cette visioconférence a provoqué beaucoup de bruit et une grosse polémique. Des leaders de la mouvance islamiste et des médias notamment arabophones ont vite fait de vilipender le désormais ex-recteur.

Le recteur voulait éviter les dérapages à Tizi Ouzou

A l'époque, cette polémique a fait réagir le responsable de l'université de Tizi Ouzou qui semblait être remonté contre les acteurs de cette polémique. "L’administration n’a jamais autorisé cette visioconférence, même si nous restons profondément convaincus de l’importance des débats contradictoires" avait indiqué Ahmed Tessa qui finira par cibler ce qu'il appelle les agitateurs.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

"Beaucoup sont jaloux de l’unité nationale, mais certains ne font que dans l’agitation parce qu’ils n’ont pas réalisé leurs vœux de voir notre wilaya incendiée ou attristée par des dérapages" a-t-il accusé. C'est que le professeur Tessa n'avait pas apprécié qu'on le prenne pour cible, alors qu'il considère qu'il avait agi en toute conscience pour l'intérêt de l'université et de la région de Kabylie.

Lire aussi : Polémique en Algérie suite à la visioconférence de Ferhat Mehenni à l'université de Tizi-Ouzou

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus