Catégories Sports
| Le
10 septembre 2020 13 h 03 min

Le torchon brûle entre la FAF et la JS Kabylie

Par Mohand Ouamar

Entre la Fédération algérienne de football (FAF) et la JS Kabylie (JSK), c’est le clash. On assiste depuis quelques jours à une véritable guéguerre de communiqués et de déclarations interposés à travers lesquels les deux parties s’accusent mutuellement. Mercredi 9 septembre, la FAF a rendu public un communiqué dans lequel elle décrédibilise la direction du club kabyle. Quelques heures plus tard, la JSK riposte dans un autre communiqué.

Dans son document, la direction de la JS Kabylie s’est dite « offusquée par la dernière déclaration du bureau fédéral ». Pour les dirigeants du club, « il est irresponsable de rester muet sur la violation des textes réglementaires par le bureau fédéral qui ne cesse de commettre de graves dérapages ». La direction a ensuite énuméré les différents griefs qu’elle a retenus contre la FAF. Elle cite, notamment, le report des matchs CSC-JSK et USMA-JSK (de la saison dernière) « sans motif valable ». Elle évoque également « la prise de position du président de la FAF en faveur de l’O Médéa ».

Ce que reproche la JSK à la FAF

La direction des Canaris parle aussi de « violation de la circulaire relative à l’interdiction du MJS sur tout changement de système de compétition ». Elle reproche à l’instance fédérale « la non-application du règlement de la CAF, section engagement, notamment l’article 8 ». Et la liste des critiques reste longue.

Concernant la reprise des entraînements par la JSK, un fait qui n’a pas été du goût de l’instance fédérale, elle s’est faite, selon le club, « dans le strict respect du protocole sanitaire et sans utiliser les infrastructures publiques, dont la décision de fermeture n’est pas encore levée ». La direction du club affirme que la JSK, « respectueuse des lois de la République, n’a commis aucun délit allant à l’encontre de la santé publique et de ses joueurs qui demeure un souci majeur pour le club ».

Reprise des entraînements : la JSK s’explique

Le club a assuré, en outre, que « toutes les dispositions sont prises pour préserver la santé de ses joueurs », affirmant que « les entraînements de l’équipe se déroulent à huis clos et dans le strict respect des mesures barrières contenues dans le protocole sanitaire ».

Pour la direction du club le plus titré d’Algérie, « la JSK se trouve pénalisée par des mesures aléatoires, sans fondement et en total discrédit des lois organiques ». C’est ce qui a amené ses dirigeants à « faire appel aux autorités compétentes pour intervenir » pour « mettre fin aux agissements de dirigeants des instances footballistiques ».

Avant de conclure son long communiqué, la direction de la JSK soutient que « l’acharnement dont font l’objet la JSK et son président se matérialisent par des mesures incompréhensibles et incohérentes de la FAF ».

Lire aussi : Écartée de la Coupe de la CAF, la JS Kabylie crie au scandale

Abonnez vous Gratuitement
A la newsletter
Continue Reading
Mohand Ouamar