Catégories Politique
| Le
2 août 2020 17 h 49 min

Maroc : L’état de santé de Mohammed VI suscite des interrogations

Par Pica Ouazi

L’état de santé du roi du Maroc, Mohammed VI, suscite de nouveau des interrogations dans le royaume chérifien. Le souverain est réapparu après une absence de plus de trois mois. Mohammed VI n’affichait pas la grande forme. Il n’arrivait presque pas à lire le texte qu’il avait devant les yeux lors de son discours officiel à l’occasion de la Fête du Trône, célébrée le 29 juillet.

Ainsi, Mohammed VI, qui a subi une intervention cardiaque à la clinique du palais de Rabat, ne semble pas avoir récupéré de cette dernière. Plusieurs voix marocaines se sont interrogées sur son état de santé réel et d’autres sont allées jusqu’à se demander s’il pourrait tenir jusqu’à l’arrivée du prince héritier à la majorité pour être couronné.

Le roi Mohammed VI est au bord de l’essoufflement, selon des observateurs marocains. La deuxième intervention qu’il a subie au niveau du cœur, deux ans après la première, révèle, selon eux, la fragilité de la santé du roi. En 2018, il déjà avait connu des ennuis de santé, avec un trouble du rythme cardiaque. Le roi marocain avait subi une opération avec succès, selon l’équipe médicale qui l’avait opéré.

Le cœur du roi mis à rude épreuve

« L’ablation par radiofréquence de cette arythmie a permis de normaliser le rythme cardiaque », rassurait un communiqué de l’agence MAP. Seulement, deux ans après, le roi a subi une autre intervention, toujours au cœur. Il s’agit du même diagnostic qu’il y a deux ans : un trouble du rythme cardiaque de type flutter auriculaire sur cœur sain. Les médecins ont alors recommandé une ablation complémentaire par radiofréquence.

Par ailleurs, l’état de santé du roi marocain reste toujours un sujet tabou. Les personnes qui osent en parler font face à la répression des autorités marocaines.

Lire aussi : Maroc : Mohammed VI cité dans un scandale avec l’ancien roi d’Espagne

Abonnez vous Gratuitement
A la newsletter
Pica Ouazi

Voir les commentaires

  • Pour une fois, je suis d'accord avec vous quand vous dites "Les personnes qui osent en parler font face à la répression des autorités marocaines."
    Mon avis est que Hassan II était beaucoup plus viril que cette mauviette.