Catégories Société

Régularisation des sans-papiers en Italie : Ce qu’il faut savoir

1 juin 2020 16 h 12 min

L’Italie a entamé depuis ce lundi 1er juin une vaste opération de régularisation des sans-papiers. La décision prise à la mi-mai, pour soutenir l’économie face à l’épidémie de coronavirus, comporte un article permettant potentiellement à des milliers de clandestins d’obtenir des papiers, du moins temporairement. Néanmoins, cette mesure ne concerne que les sans-papiers travaillant dans certains domaines.

Bonne nouvelle pour les étrangers, dont des Algériens, qui se trouvent en situation irrégulière en Italie. Depuis ce lundi et jusqu’au 15 juillet, le gouvernement italien va régulariser des milliers de sans-papiers. Néanmoins, des conditions s’imposent.

En effet, le bénéficiaire doit travailler ou avoir travaillé dans le secteur agricole ou de l’aide à domicile. En outre, cette mesure concerne les personnes arrivées en Italie avant le 8 mars dernier ou ayant déjà eu un titre de séjour arrivé à expiration depuis fin octobre 2019. Cette opération va permettre la régularisation de 200 000 migrants, qui vont bénéficier de titres de séjour d’une durée de 6 mois, selon la ministre italienne de l’Intérieur.

Une décision discutée

Il faut dire que cette décision a essuyé de nombreuses critiques en Italie. C’est le cas notamment de Yvan Sagnet, président de l’association NoCap, qui lutte contre l’exploitation des ouvriers agricoles. « Nous voulons une approche basée sur le droit universel des personnes. Donner des papiers non pas en fonction du fait que cette personne me sert, mais parce que c’est un droit », dit-il à Radio France internationale. Et d’avouer cependant que cela reste « un petit pas en avant ».

De son côté, Paolo Naticchioni, professeur à l’Institut national de protection sociale (INPS), remet en doute l’efficacité de cette démarche. « Les immigrés agiront de manière stratégique, ils essaieront de se faire régulariser dans ces secteurs pour ensuite éventuellement changer de travail. Il aurait peut-être été plus logique d’élargir à d’autres domaines ».

Les sans-papiers algériens en France attendent une régularisation

Notons qu’en France, le débat sur la régularisation des sans-papiers, dont les Algériens, fait beaucoup de bruit. Jeudi 14 mai dernier, le député M’Jid El Guerrab avait proposé la régularisation temporaire mais renouvelable des étrangers en situation irrégulière en France.

« Le ministre de l’Agriculture appelle à 200 000 étrangers pour travailler et vous avez 200 000 à 300 000 sans-papiers en France. Il faut essayer de faire que tout le monde soit gagnant dans cette histoire», avait proposé El Guerrab. Néanmoins, le gouvernement français a catégoriquement rejeté cette proposition.

Une décision qui a poussé des centaines d’étrangers, dont des Algériens installés illégalement en France, à sortir manifester à Paris pour réclamer leur régularisation. S’appuyant sur l’exemple de l’Italie et du Portugal, ces sans-papiers estiment que la France s’en inspirer.

Abonnez vous Gratuitement
A la newsletter

En poursuivant votre navigation vous acceptez l'utilisation des cookies selon notre Politique de confidentialité .

En savoir plus