Catégories Politique
| Le
21 septembre 2020 10 h 46 min

Réouverture des frontières en Algérie : Tebboune s’exprime

Par Mohand Ouamar

Le président algérien, Abdelmadjid Tebboune, est revenu sur la question de la réouverture des frontières du pays dans un entretien accordé à des représentants de la presse nationale, diffusé dimanche 20 septembre sur différentes chaînes de télévision locales. Néanmoins, il n’a annoncé aucune nouvelle mesure dans ce dossier.

La date de la réouverture des frontières de l’Algérie est loin d’être arrêtée. C’est du moins ce qu’a laissé entendre Abdelmadjid Tebboune, interpellé sur le sujet lors d’une entrevue, dimanche, avec des journalistes. “C’est une décision scientifique et non politique et elle sera prise en concertation avec les scientifiques”, a-t-il déclaré, affirmant que la priorité était la santé des citoyens.

Le chef de l’Etat en veut pour exemple les autres nations “plus huppées” qui ont tout ouvert avant de réinstaurer le confinement à cause de bilans de contaminations vertigineux. Ainsi, Tebboune ne veut courir aucun risque, malgré la nette amélioration de la situation sanitaire en Algérie. A la lumière de ses déclarations, il ne faudrait pas s’attendre à une réouverture des frontières dans les prochains jours.

“Une décision scientifique”

Cela d’autant plus que le Comité scientifique de suivi de l’évolution de l’épidémie de coronavirus en Algérie n’a pas été saisi sur la question. Du moins jusqu’à dimanche 20 septembre. C’est ce qu’a affirmé Mohamed Bekkat Berkani, membre de cette autorité scientifique, au site Tout sur l’Algérie (TSA). Le spécialiste a, d’ailleurs, affirmé que le comité n’avait qu’un rôle consultatif sur le sujet et que la décision finale serait prise par les hautes autorités de l’Etat.

Il explique, en effet, que les autorités sont appelées à arrêter une date, tandis que le comité sera chargé, par la suite, d’adopter le protocole sanitaire. Il cite l’exemple du référendum du 1er novembre prochain dont la date a été fixée par l’Etat. Pour ce rendez-vous, le rôle du  comité scientifique s’est limité à l’élaboration et à la présentation d’un protocole sanitaire.

A qui revient la décision ?

Les éclaircissements de Bekkat sont intervenus au lendemain des interventions du ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid. Le responsable du département de la santé avait affirmé, jeudi, que le comité scientifique ne détenait aucun pouvoir décisionnel. Selon lui, la question de la réouverture des frontières de l’Algérie sera tranchée par l’Etat, car il s’agit d'”une mesure souveraine”.

Ainsi, si la décision de la réouverture des frontières semble être reportée sine die, les Algériens sont au moins fixés sur l’autorité qui arrêtera la date.

Abonnez vous Gratuitement
A la newsletter
Afficher la suite
Mohand Ouamar

Voir les commentaires

  • Svp nos familles nos manque mes amies aussi ma maison aussi l’ouverture des frontières pour nous et très importants merci

  • Svp prenez une décision d 'ouverture des frontières on appliquant les demarches sanitaires twahachna nos familles. Plz.

  • Où est le problème ?Benzema est né français,il a une carte d'identité française...donc il est français point barre...