Trois navires algériens bloqués en France et en Belgique

Au moins trois navires algériens sont bloqués dans des ports européens. Appartenant à la société nationale de transport maritime de marchandise, CNAN Nord, ils sont bloqués dans deux ports, en France et en Belgique. Et ce, pour deux raisons différentes, selon le site arabophone Ennahar.

Selon la même source, il s'agit d'un navire de CNAN Nord qui ne peut quitter le port de Marseille. Cela pour des raisons techniques. Ainsi, il faut attendre que les réserves techniques soient levées pour que le navire puisse rallier un port algérien.

Mais en Belgique, la nature du blocage est tout autre. Deux bateaux de la même entreprise algérienne sont retenus sur une décision judiciaire. Il s'agit d'un différend commercial entre la CNAN Nord et un opérateur économique. La justice a ordonné de retenir les deux appareils au port d'Anvers, au nord de la Belgique, en attendant de poursuivre la procédure qui amènera la société algérienne à s'acquitter de sa dette envers l'opérateur économique concerné.

Mais selon une autre source, il s'agit du navire Constantine retenu pour n'avoir pas honoré une facture de 350 000 euros à un opérateur belge. Le second navire n'est pas retenu mais c'est la société algérienne qui l'a envoyé pour transborder la marchandise du Constantine et l'acheminer à bon port.

La même source affirme que la CNAN Nord paie quotidiennement la somme de 9 000 euros de pénalité. Et cela restera en vigueur tant que le navire Constantine est retenu au port d'Anvers. Cette situation confirme la grave crise que traverse la CNAN Nord qui rencontre des soucis pareils en Europe. Des sources disent même que l'entreprise se trouve au bord de la faillite.

Dans :

1 COMMENTAIRE