Un millier de passagers à destination d'Alger bloqués à Marseille

Plusieurs centaines de passagers, dont des binationaux franco-algériens, à destination d’Algérie, n'ont pas pu embarquer à Marseille à cause du blocage par les dockers du port, qui protestent notamment contre la réforme des retraites en France, rapporte l'Agence France presse.

Un millier de passagers à destination d'Alger n'ont pas pu embarquer à bord du navire de la compagnie algérienne. Le bateau qui devait partir à 12h vers Alger a été annulé, les passagers ne pouvant embarquer. 450 véhicules et plus de 900 personnes étaient attendus à bord du navire, qui partira au plus tôt samedi.

Un autre bateau d’Algérie Ferries qui devait partir jeudi à 12h pour la ville algérienne de Skikda a aussi été annulé et reprogrammé pour vendredi. Les passagers n'ont pu embarquer en raison de l'opération « ports morts » lancée jusqu'à jeudi par les dockers de la CGT, syndicat en tête de la contestation contre le projet de réforme des retraites du gouvernement français.

Des navires algériens bloqués en France et en Belgique

Pour rappel, au moins trois navires algériens sont bloqués dans des ports européens. Appartenant à la société nationale de transport maritime de marchandise, CNAN Nord, ils sont bloqués dans deux ports, en France et en Belgique. Il s'agit d'un navire de CNAN Nord qui ne peut quitter le port de Marseille. Cela pour des raisons techniques. Ainsi, il faut attendre que les réserves techniques soient levées pour que le navire puisse rallier un port algérien.

Mais en Belgique, la nature du blocage est toute autre. Deux bateaux de la même entreprise algérienne sont retenus sur une décision judiciaire. Il s'agit d'un différend commercial entre la CNAN Nord et un opérateur économique. La justice a ordonné de retenir les deux appareils au port d'Anvers, au nord de la Belgique, en attendant de poursuivre la procédure qui amènera la société algérienne à s'acquitter de sa dette envers l'opérateur économique concerné.